Bienvenu sur mon site

Posted 30 août 2010 By Alain BACH
image_pdfimage_print

Aujourd’hui, je suis passé sous Linux (Linux Mint en l’occurrence) sur mes ordinateurs personnels. Comme tout un chacun, au fil de mes pérégrinations sur le Net, j’accumule des trucs et des astuces qui me servent de temps à autre, mais aussi (pour certaines) presque au quotidien. Pourquoi regrouper ces trucs et astuces ici ? Pour y accéder quand j’en ai besoin, mais aussi pour aller à l’encontre d’idées préconçues, pour montrer que, aujourd’hui, Linux n’est plus réservé à quelques-uns, geeks parmi les geeks.

Bien entendu, il n’y a pas que l’informatique. Comme tout un chacun, il m’arrive de pousser un coup de gueule, d’avoir un coup de coeur sur certains sujet n’ayant rien à voir avec l’informatique. Là encore, mon blog se veut leur support.

Il en est de-même pour les liens que vous trouverez ici. Mon but est de les partager avec vous, mais aussi de les retrouver facilement, en faisant abstraction de l’ordinateur sur lequel je me trouve.

Je n’alimente pas mon site tous les jours. Je ne veux pas faire du verbiage et encore moins du plagiat. Dans la mesure du possible je cite mes sources. Si d’aventure je l’oublie et que vous retrouvez vos écrits, n’hésitez pas à m’envoyer un petit message, je rectifierais dans les délais les meilleurs.

Pour ce qui est de la partie « humour » que j’ajoute, n’oublions jamais que, comme disait l’autre, pour bien se moquer il faut connaître, et pour bien connaître, il faut aimer 🙂

Enfin, j’espère que vous aurez autant de plaisir à vous balader sur ce blog que moi j’en ai à l’alimenter.

Alain BACH

PS : Ce site est vivant et des bugs peuvent apparaître de-ci de-là. Ne m’en veuillez pas mais je vous remercie par avance de me les indiquer via le formulaire de contact.

      

Mon nouveau jouet

Posted 23 juillet 2016 By Alain BACH
image_pdfimage_print

Ca y est, il est arrivé. Il ? Mon nouveau jouet. C’est un appareil photo Minolta X300, argentique, âgé de plus de 30 ans !

Il va me permettre de faire de la photo artistique, genre photo de nuit, impossible à faire avec mon smartphone.

Si vous connaissez quelqu’un qui a des objectifs genre 35/70 ou 70/210 pour cet appareil, je suis très intéressé.

Minolta-X300

      

Vertiges

Posted 21 juillet 2016 By Alain BACH
image_pdfimage_print

Cette semaine, je suis allé faire un tour dans un lieu de culte : le culte de la pomme…

Non, je ne suis pas passé à l’INRA. Je suis rentré dans un Apple Store. Prétextant un besoin de me mettre aux produits de la marque dans un but de faire du développement, j’ai voulu savoir quels étaient les tarifs d’entrée dans ce monde qui m’est étranger, auquel je suis hermétique. J’ai donc voulu savoir, un téléphone,un ordinateur bas de gamme tous deux.

A l’énoncé des chiffres, j’ai été pris de vertige 🙁

Le moindre téléphone, basique, bas de gamme est à près de 500€ et l’ordinateur à 1000, sans prise HDMI ou S-VGA puisqu’il faut rajouter un câble non fourni.

Au final, on arrive à plus de 1500€… pour du bas de gamme…

Là, il faut qu’on m’explique.
Mon smartphone, le Huawei Y635, double SIM, j’en passe et des meilleures, est à moins de 120€. Un bon ordinateur portable, pour mon usage, ne dépasse pas 600€ alors que je fais du développement, que je ne veux pas de système d’exploitation payant (suivez mon regard…), qu’il me faut quand même 1To de disque dur interne et qu’un écran de 10 pouces ne me suffira jamais. Je ne dépasse donc pas les 600 ou 650€, soit même pas la moitié d’un bas de gamme de la pomme.
De plus, je n’ai aucun frais de logiciel supplémentaire puisque je suis sous Linux et que tout y est gratuit. Sous Android, pareil. Je n’ai encore JAMAIS eu à acheter le moindre logiciel, même pour faire du développement.
Il faut qu’on m’explique pourquoi dépenser une telle fortune pour du bas de gamme. Pourquoi ramener l’informatique, la téléphonie à la carte bleue qui chauffe.

Il y a bien longtemps, IBM avait sorti, en informatique, la gamme PS2, équipée du bus MCA, propriétaire. Ils ont fait un fiasco fasse au PC, bus ISA, ouvert.

L’ami Steeve Jobs a manifestement fait un super boulot marketing. C’était un type génial, un visionnaire. Créer une telle dépendance, chapeau…

      

Allons enfants de la Patrie

Posted 15 juillet 2016 By Alain BACH
image_pdfimage_print

Tous ceux qui me connaissent le savent. Je ne suis nullement militariste.

Sur ce site, sauf erreur de ma part, il ne m’arrive que très rarement d’émettre une opinion réellement sérieuse, voir austère.

C’est pourtant ce que je ne peux m’empêcher de faire ce matin. La nuit dernière, à Nice, l’horreur a frappé. A cette heure, plus de 80 personnes ont perdu la vie, fauchées en pleine fête par un camion sur la Promenade des Anglais.

Notre hymne National, si souvent décrié car « trop guerrier », si souvent entonné dans les stades pour exhorter quelques blaireaux surpayés à mieux taper dans la baballe, ce chant révolutionnaire a rarement mérité l’écho qui me semble devoir être le sien ce matin.

Ils viennent jusque dans vos bras. Égorger vos fils, vos compagnes!

Ce matin, je pense aux victimes mais aussi et surtout à leurs proches. Je pense aux survivants, blessés ou non. Je pense à ceux qui étaient sur la trajectoire de ce camion et qui, quelques minutes avant, ont peut être décidé de s’éloigner pour aller manger une glace, sauvant ainsi sans le savoir leur vies.

Ce matin, je pense aux Etats-Unis d’Amérique. Dans leur constitution, il y a le sacro-saint 2ème amendement. Ce tant décrié amendement, faisant là-bas chaque année des dizaines de morts, m’interpelle et j’en suis à me demander sérieusement si nous n’aurions pas intérêt, en ces périodes terribles, dans cette guerre qui n’en porte pas le nom, à envisager une telle mesure…

Si nous avions la possibilité de nous défendre contre l’impensable, combien de vies pourraient être sauvées.

La chose qui conduisait ce camion ne saurait être considéré comme un homme, ni même comme un humain. Pour moi, c’est un veau humain, un résidu de fond de capote, un placenta élevé alors que l’embryon était jeté. Ces mots, d’habitude, je les emploie avec humour. Ce matin, c’est avec le dégoût le plus profond, plus profond encore que la fosse des Mariannes.

A tous ceux qui envisagent des actes tels que celui qui c’est déroulé hier soir à Nice, je n’ai aucun moyen de vous en empêcher. Je ne peux m’empêcher de citer Vladimir Poutine qui disait il n’y a pas si longtemps un truc dans le genre « Le boulot de vous pardonner appartient à votre Dieu s’il existe. Le mien est de vous envoyer vers lui ». Leur mort, même s’ils le croient, ne fera JAMAIS d’eux des martyrs. Ce sont des lâches dont la vie n’a jamais existé. Leur mort n’existe pas, pas plus que leur misérable passage sur terre n’aura jamais été autre chose qu’une erreur, une verrue aussi douloureuse que des hémorroïdes.

Je termine là ma diatribe matinale. J’ai la nausée. J’ai l’impression d’avoir la gueule de bois alors que je n’ai pas bu une goutte d’alcool depuis des lustres. Aidez-moi, pincez-moi, sortez-moi de ce cauchemar.

      

Humour pour blondes

Posted 1 juillet 2016 By Alain BACH
image_pdfimage_print

13509102_896171670529709_1341082051268711663_n

      

Un homme demande à sa femme

Posted 1 juillet 2016 By Alain BACH
image_pdfimage_print

Un homme demande à sa femme : « Dis moi ma chérie, avec combien d’hommes as-tu déjà dormi ? »

Elle : « Mais tu es le seul mon chéri. Avec les autres, je ne dormais pas. » 😀

      
image_pdfimage_print

Un type se réveille le lendemain d’une cuite monumentale.

A sa grande surprise, Sa femme vient lui apporter les croissants tout chauds, le café, le jus d’orange sur un plateau, au lit en lui demandant s’il avait récupéré.

Lui ne se souvient de rien et lui demande ce qui c’est passé la nuit dernière.

Elle lui répond qu’il est rentré à 3h du matin, complètement déchiré, au point que c’est ses deux copains de beuverie qui ont dû le porter jusque dans le lit. Là, il n’a pas pu s’empêcher de pisser dans son pantalon avant de vomir sur la moquette.

Lui ne comprend rien car en ces circonstances, il s’attendait plus à la soupe à la grimace !!!

Elle lui explique qu’ensuite elle avait voulu le déshabiller pour qu’il puisse dormir plus à son aise et que là, il l’avait engueulée en hurlant : « touche pas salope, je suis marié » 😀

      

Linux : supprimer les répertoires vides

Posted 22 mai 2016 By Alain BACH
image_pdfimage_print

Mon problème du jour : supprimer récursivement les dossiers vides dans une arborescence.

Je viens de faire le ménage dans mes images, via un visionneur. J’ai supprimé les images mais laissé les répertoires en place. Il faut maintenant faire le ménage là dedans.

La solution est dans cette ligne de commande :

find /path/to/dir -empty -type d -delete
      

Raspberry : retour d’expérience.

Posted 10 mai 2016 By Alain BACH
image_pdfimage_print

Voilà un an jour pour jour que je me suis procuré un Raspberry PI2.

Sa première utilisation était en serveur d’impression. En effet, mon imprimante de l’époque n’était pas reconnue par ma box et pour des raisons d’emplacement, je ne pouvais pas la poser à proximité de mon PC. De plus, elle n’était pas WIFI…

Ayant changé d’imprimante, sa remplaçante étant WIFI, je disposai d’un Raspberry libre pour une nouvelle vie.

Très vite, je l’ai équipé d’un disque dur de 1To et je m’en suis servi comme d’un serveur de sauvegardes.

Aujourd’hui, c’est mon médiacenter sous KODI, en plus de sa fonctionnalité précédente de serveur de sauvegardes.

Après un an d’utilisation, voici ce que je peux faire comme retour d’expérience sur cet ordinateur apparemment basique :

  • Il a tout d’un grand :
    • connectivité HDMI pour la vidéo
    • 4 ports USB2.
    • le tout dans un format « paquet de cigarettes » et avec une consommation plus que raisonnable.
  • Le branchement d’un disque dur externe oblige à prendre un disque ayant son alimentation propre. Adieu les disques portables, bonjour les « anciens » disque de 3″1/2
  • Les ports USB ne sont qu’en USB2. Cela m’a semblé un problème, notamment dans son utilisation comme serveur de sauvegarde.
    En pratique, ce n’est pas le cas. Le Raspberry, même branché en Ethernet, n’est pas le goulot d’étranglement, mais ce dernier se situe bien au niveau du réseau.
  • Le système d’exploitation tient sur une simple carte microSD, accessible de l’extérieur du boîtier, sans même à avoir à ouvrir ce dernier.
    Ceci présente plusieurs avantages :

    • Une fois un système installé et fiabilisé, il suffit de prendre une nouvelle carte mémoire, d’y installer une nouvelle version, une nouvelle déclinaison, de remplacer l’ancienne par la nouvelle pour pouvoir, soit faire un test, soit avoir une nouvelle fonctionnalité totalement différente, soit faire une montée de version en ayant toujours la possibilité immédiate de revenir à la version « qui marche ».
    • La simple sauvegarde de cette carte mémoire permet, en cas de souci, de la remplacer très vite par une nouvelle sans avoir à refaire tout le paramétrage.
    • Ainsi, outre le mediacenter, j’ai un système, Ubuntu, disponible pour emmener mon Raspberry faire une démonstration sans avoir à trimballer un ordinateur complet. On trouve à peu près partout des téléviseurs ou des écrans HDMI et le clavier ultraportable préconisé pour le Raspberry tient dans la poche.

Au final, je suis plus que satisfait de ce qui me semblait initialement, je l’avoue, comme un gadget et il est rare que je l’arrête !

      
image_pdfimage_print

Il y a quelques temps, je vous ai présenté ma procédure de sauvegarde.

Faire des sauvegardes, c’est bien, mais en soi, ça ne sert à rien… Il faut que ces sauvegardes soient utilisables en cas de crash ou de réinstallation du système.

Comme, c’est connu, je suis un fainéant devant l’éternel, j’ai décidé d’automatiser aussi cette aspect.

Pour garder la main un minimum sur ce qui se passe, j’ai opté pour un déroulement maîtrisé, en 3 points séparés lancés à partir d’un script commun (0-install.sh) :

  1. 1-postinstall.sh : Réinstallation des logiciels avec ajout des dépots externes
  2. 2-recupdata.sh : Récupération des données depuis la dernière sauvegarde présente sur le disque dur USB
  3. 3-installarbo.sh : Création des arborescences, notamment pour le montage des volumes sftp

bash-148836_640L’ensemble des fichiers de la procédure sont ici

Bien entendu, à chacun de les adapter à ses propres besoins…

      

L’arnaque de la « high-tech »…

Posted 5 mai 2016 By Alain BACH
image_pdfimage_print

Comme moi sans doute, vous avez un smartphone.
Comme moi sans doute, il ne quitte pas votre poche ou votre sac à main.

Et pourtant, comment l’avez-vous choisi ?

En lisant les essais sur des sites Internet spécialisé ?
En vous basant sur ce que vous pensez savoir de la marque ?
En prenant le prix comme facteur décisif ?

Mais au fond, êtes vous sûr d’avoir LE téléphone qui vous convient ?

En vous rendant dans un magasin (si tant est que vous ne le commandiez pas sur Internet), vous n’avez que le droit de toucher une copie fictive de l’engin. En aucun cas, vous ne pourrez l’allumer, passer un coup de fil, essayer l’interface qui vous est proposée (imposée). En aucun cas vous ne serez sûr d’avoir LE téléphone qu’il vous faut réellement.

Il en est de-même pour choisir un téléviseur, un appareil photo numérique…

Je m’en suis encore rendu compte avec mon dernier smartphone, un Huawei Y635. Je l’ai pris parce qu’il est dual-SIM. Sur le papier, tout était parfait. Mais à l’usage, la gestion de cette fonctionnalité essentielle pour moi est catastrophique, calamitique, inexistante.

Je me suis renseigné, sur Internet, pour savoir si d’autres smartphones offraient cette fonctionnalité avec une vraie gestion. Les réponses à mes questions me laissent pantois. J’ai carrément l’impression d’être un extraterrestre, le seul à vouloir une SIM personnelle et une autre, professionnelle, dans le même téléphone alors que le dual-SIM se généralise de plus en plus et tend à devenir le standard.

A contrario, si vous voulez acheter une voiture, vous allez chez votre concessionnaire, vous demandez un essai (gratuit) et vous allez faire un tour avec « lavoituredevosrêves) et vous trouvez ça normal.

En gros, dans le domaine de la high-tech, c’est comme au poker : il faut payer pour voir. C’est aberrant mais tout le monde trouve ça normal…

      
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com